“Voici la rue des Epouses fidèles et aussi le coin des Maris modèles”

Sont aussi les bienvenus,

les amoureux qui se bécottent sur les bancs publics, les maîtres ès cocufiage, les célibataires endurcis, et surtout, exclusivité locale, les amants du pont neuf de la Poya.

  Du 14 au 25 mai Les semaines romaines,       c'est maintenant N'attendez pas!

RESERVEZ !!!

Carte_romaine_2019_Page_1_modifié.jpg

NOTRE HISTOIRE

A quelques pas de la cathédrale Saint-Nicolas, le Café du Marché est un lieu de bons vivants, invitant à la rencontre et à la discussion, aux échanges de toutes sortes, matériels comme immatériels. Son voisin du samedi, le marché, dépose dans votre assiette les produits frais de la région. Le bistrot se nourrit de la convivialité et du charme de cette fête hebdomadaire. Le quartier lui confère son cachet à l’ancienne.

 

Venez donc autour d’un verre vous raconter vos exploits de la veille, débattre de la société, faire des confidences, vous chamailler autour du statut de cathédrale obtenu par la collégiale de Fribourg en 1924, planifier la prochaine manifestation, spéculer sur les victoires sportives de vos joueurs et clubs préférés, ..., bref, parler de la pluie et du beau temps.

 

Goûtez à nos spécialités permanentes ou à nos propositions mensuelles. Le Café du Marché vous sert des mets maison élaborés en cuisine à partir de produits de préférence régionaux et de saison.

 

En plus de l’espace café-restaurant, vous pourrez profiter d’une salle proposant des lectures atypiques. Cette salle est, sur réservation, à la disposition d’associations et sociétés culturelles, pour des rencontres, des discussions ou des mini-conférences.

 

Que ce soit pour un apéritif, un repas, une bricole ou un dernier verre, rejoignez-nous!

LE CAPITAINE

Celui qui tient la barre, qui garde le cap, qui navigue par tous les temps, se nomme Jean-Pascal Graf. Attiré depuis toujours par les antiquités, il a décidé de quitter les remous de l’archéologie pour s’aventurer en des mers plus poissoneuses. Dans son havre du marché, il accueille les voyageurs de tout poil, marins d’eau douce ou vieux loups de mer.

 

Et Georges Brassens de chanter: « C’est une plage où, même à ses moments furieux, Neptune ne se prend jamais trop au sérieux, où quand un bateau fait naufrage, le capitaine crie ‘‘je suis le maître à bord, sauve qui peut, le vin et le pastis d’abord, chacun sa bonbonne et courage’’ ».

© 2020  Café du Marché / 1700 Fribourg // Création du site P@HWEB

Music: Charles Mingus - Goodbye Pork Pie Hat